• Question des internautes à Michel Vauzelle

    Nice Matin du 23 Septembre 2013

    Marie-Laure Meillaud Boffard (inlassable opposante avec un argumentaire vieillissant) : Plutôt que de dépenser des sommes insensées pour une ligne ferroviaire nouvelle, ne vaut-il pas mieux moderniser le réseau ferroviaire existant ?

    Michel Vauzelle : Je pense que la France a besoin d'une grande région bien équipée qui joue tout son rôle entre l'Italie et l'Espagne, en face de l'Algérie et du Maghreb. On pourrait se contenter de considérer que la région est un lieu de retraite et de tourisme de luxe. Moi, j'ai d'autres ambitions. Cette région est au coeur de l'axe latin. Elle doit permettre à Marseille et à Nice de jouer tout leur rôle dans l'espace méditerranéen. Il est inacceptable pour moi qu'il n'y ait pas une liaison rapide entre Marseille et Nice. Le projet avait été éliminé par le gouvernement précédent. Je me suis battu de toutes mes forces pour que le Premier Ministre ressorte le dossier. Mais je ne suis pas sur que tout le monde souhaite, comme moi, l'unité de la région. Quand on met trois heures pour aller de Marseille à Nice, comment voulez-vous que cette région soit unie ? Il faut une ligne rapide, mais pas un TGV, qui mette les deux villes à une heure de gare à gare.

    « Association TGV Développement : Motion et Communiqué du 28 Juin 2013 suite au rapport CM21Inauguration de la gare des Arcs Draguignan et LN PCA »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Meillaud-Boffard ML
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 09:54

    Bonjour Monsieur Secteur Public,

    argument vieillissant : dîtes cela aux nouveaux 1,6 millions de ménages qui paient l"impôt pour la première fois cette année ou aux  millions de chômeurs - ce qui ne vous concerne pas, bien sûr - en ces temps de crise !

    argument vieillissant : dîtes cela à nos enfants et petits enfants qui devront assumer les dettes que nous leur laisserons, faute de ne pa s'être opposés à la démagogie, à la mégalomanie et à la soif de prestige de nos élus de tous bords !

    Au fait, savez-vous que 5% de la totalité du montant des "grands projets" vont directement dans la caisse des gens qui ont contribué aux études de ces fameux "grands projets" ? Un projet de 20 milliards d'euros (au total et pour le moment), ça fait combien pour cette caisse ?

    Pour en revenir aux propos de M. Vauzelle:

    - quand il parle de "ligne rapide mais pas un TGV" : de qui se moque-t-il ?

    - quand il parle de l'axe latin, de l'Espagne et de l'Italie (quid de la portion Nice-Vintimille qui ne figure pas dans le rapport Duron et dont le montant du projet est évalué à 5 milliards d'euros) croyez-vous que ce soit au coeur des préoccupations des habitants de notre région ?

    J'aimerais également savoir pourquoi il cite le Magreb et l'Algérie : quel est le rapporrt avec la LGV PACA ?

    Et pour terminer, ma question ne se résumait pas à ces deux lignes. Elle était la suivante mais il est exact qu'elle n'était pas tout à fait politiquement correcte:

    Plutôt que de dépenser des sommes insensées pour une ligne ferroviaire nouvelle que vos administrés auront à payer sans pour autant être utilement desservis,
    ne serait-il pas plus judicieux et plus humaniste d'employer ces sommes à moderniser le réseau existant et surtout à rouvrir les petites gares et lignes du centre et du haut de la région dont les habitants sont plus ou moins coupés  du monde depuis leur fermeture?

    Alors, NON à la LGV, OUI au développement des transports publics de proximité en région PACA, bien moins onéreux à mettre en oeuvre et bien plus utiles à "l'unité de la région" et à ses habitants

     

     

     

     

     

     

    2
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 12:36

    Je confirme que les arguments sont vieillissants, et même décousus. Je vais y répondre dans l'ordre (ca ne fera évidemment pas un propos très construit)

    Quel est le rapport entre les 1.6 millions de nouveaux ménages payant l'impot sur le revenu et la LGV PACA ? Mais peut être avez vous une info intéressante à nous dire selon laquelle, ouf, c'est bon, le projet est financé dans le budget courant de 2013...

    Quel rapport avec les chômeurs ? Un projet qui n'est pas encore fait et dont les décideurs reculent sans cesse l'échéance est responsable des chomeurs actuels ? J'ai beau chercher, je ne vois pas de lien. Ah si, j'en vois un : le modèle de société actuel que vous soutenez est totalement dépendant des déplacement privés fonctionnant au pétrole que nous importons. Nous dépensons des sommes folles dans ces importations de pétrole pour aller soutenir les monarchies pétrolières (80 milliards d'euros  par an). Et c'est donc autant d'argent qui ne sert pas à financer des emplois sur notre territoire. Faites un rapide calcul du nombre d'emplois finançable avec 80 milliards d'euros. Et si parmi eux, il en faut un peu pour construire une Ligne Nouvelle Provence Cote d'Azur permettant d'économiser du pétrole pour les déplacements qu'elle captera, ça ne sera pas une mauvaise affaire.

    Quant à nos enfants et petits enfants, sachez que pour ma part, je suis heureux que nos arrieres grands parents nous ait legué une dette pour construire les infrastructures ferroviaires que nous avons actuellement car cette dette, je ne la remarque pas (en comparaison du reste), mais cette ligne de train, je l'utilise régulièrement ! Par contre j'ai pitié pour nos petits enfants si nous leur léguons une situation où ils nous demanderont "mais pourquoi il faut autant de temps en train qu'en voiture pour aller de Marseille à Nice ?", "pourquoi il n'y a pas assez de TER, alors que le pétrole est si cher pour utiliser la voiture ?". Et j'aurais d'autant plus pitié que eux n'auront plus les moyens, du fait de la raréfaction des ressources physiques, de conduire ce genre de grand projet. Il seront pris en étau dans un double effet hachoir : contraint de payer fort cher leur déplacement à cause d'un pétrole cher et dans l'impossibilité de construire des alternatives, qui dans un 1er temps mobilise beaucoup d'energie pour la construction d'infrastructure afin de mieux économiser l'énergie ensuite.

    5% du montant des grands projets vont dans la caisse des études. La belle affaire... Et pour les petits projets, vous croyez que c'est différent ? Vous croyez que pour réouvrir Cannes-Grasse, il n'y a pas eu d'étude ? Que la rouverture de Gardanne-Carnoules, ça n'en nécessite pas ? Vous lancez dès demain vos ouvriers sur le chantier sans réflechir ?

    Le cout des études, et vous l'avez assez dénoncé pour ne pas le savoir, il est dans la convention de financement, que tout un chacun peu connaitre. Il est sous la centaine de millions d'euros et couvrent les études nécessaire jusqu'à là déclaration d'utilité publique..... à moins que vous ne préfereriez qu'on ne discute de rien, que le tracé soit imposé, et effectivement là, il y aurait des économies à faire

    "ligne rapide mais pas un TGV" ==> je me permets de penser à une erreur de transcription du journaliste. Je pense que Mr Vauzelle a du dire quelque chose comme "ligne rapide, ce qui dans notre région ne signifie pas une LGV à 320 km/h comme cela peut se faire ailleurs", et le journaliste aura simplifié. Au demeurant, chacun sait depuis le débat public de 2005 qu'il n'a jamais été question de battre des records de vitesse en PACA et que l'ex-projet de LGV portait très mal son nom. Il s'agit de relier en moins d'1h Marseille à Nice distantes de 158km à vol d'oiseau. Nul besoin de très grande vitesse pour y parvenir.

    Au demeurant, cela devrait vous faire réfléchir à l'incongruité de la situation actuelle où il faut 2h40 pour faire le parcours. C'est à dire qu'une hirondelle partant du toit de la gare St Charles et filant droit vers Nice à la vitesse moyenne de 60 km/h arrivera avant un train partant à la même heure : on aurait beaucoup à apprendre de la nature finalement !

    Quant à l'axe latin, si rien ne vous intéresse en dehors de votre microcosme local, c'est votre droit, mais pour ma part, je considère qu'il y a un enjeu à constituer une cohérence autour des pays de la Méditerannée afin de n'être pas sous la totale dépendance du nord de l'Europe (ce qui est le modèle actuel basé sur le tourisme et la migration des retraités sous nos cieux). Et des moyens de transport efficace et propre au sein de cet ensemble sont nécessaire pour cela. Et cet axe latin n'a pas besoin nécessairement d'une ligne nouvelle de Nice à Vintimille tant que l'actuelle suffit (ligne nouvelle qui n'avait pas la vocation d'un gain de temps important et décisif).

    Et cet ensemble méditerannéen ne s'arrete évidemment pas à l'Europe.

    Enfin, votre question est mal formulée, puisqu'elle présuppose que les populations sont mal desservies : mais de qui parlez vous, qui seraient moins bien desservi qu'aujourd'hui ? Et les sommes ne sont pas incensées si vous les mettez en regard des avantages décisifs pour  le mieux-être de la société. A titre d'exemple, cela ne représente qu'un centime d'euros par km parcourus sur le réseau payant Escota-ASF de la région PACA, quand ces mêmes opérateurs vous en prennent actuellement 10 pour alimenter les dividendes de Vinci. Mais peut-être y avez vous un intérêt personnel pour ne pas vouloir toucher au grisbi...

    Et faire ce projet ne signifie pas abandonner le reste, bien au contraire : le système ferroviaire forme un tout. Mais surtout, sur des lignes autour du Marseille ou Cannes Nice, il est impossible de mettre en circulation plus de TER ou les faire s'arrêter à plus de gare s'il n'y a pas préalablement une Ligne Nouvelle pour soulager la ligne actuelle intensément utilisée.

    Cette intense utilisation de la ligne actuelle est aussi la CAUSE du manque d'investissement de rénovation.... car sur une journée de 24h, il n'y pas le temps d'organiser les travaux. Et on voit d'ailleurs bien que quand in fine, ces travaux sont fait, cela entraine beaucoup de perturbation. Donc on peut effectivement reprocher aux décideurs un manque d'anticipation et de ne pas avoir fait construire cette Ligne Nouvelle plus tot, car dans le cas contraire, la ligne existante pourrait alors etre correctement entretenue

     

    OUI à la Ligne Nouvelle, OUI au développement des transports public, bien moins onéreux à mettre en oeuvre que notre dépendance actuelle aux énergies fossiles et très utile aux habitants
    Stop à la démagogie mensongère qui fait trainer les choses depuis 10 ans pour le petit confort conservateur d'une minorité qui détruit la planète en prolongeant le modèle actuel

    3
    rail15
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 18:01

    Je partage les propos de SP. Ajoutons également que s'il fallait doubler la ligne existante actuelle pour "développer les transports publics de proximité" comme suggéré, car on ne peut faire passer plus de trafic que celui qui existe aujourd'hui sur l'infrastructure actuelle, le coût des travaux serait guère moins élevé, les performances moindres qu'une ligne nouvelle, et cela aurait un impact très fort et durable sur la qualité et la régularité de l'offre actuelle (déjà largement dégradée). Pour construire une 3ème voie de Marseille à Aubagne, et une autre de Cagnes à Antibes, on a dégradé fortement l'offre actuelle pendant plusieurs années (suppression de nombreux trains, incidence sur la régularité de la ligne, sans compter des coupures de plusieurs jours), et le coût de ces quelques dizaines de km de voies s'avère très élevé. Pourtant ces travaux étaient nécessaires, mais restent insuffisants. Il faut "changer de braquet" et profiter des capacités nouvelles et performantes du chemin de fer du 21 ème siècle tout en modernisant celui construit au 19ème pour constituer un réseau profitable à tous, connectant les dessertes nationales, régionales et locales avec les transports urbains. Ce "nouveau réseau" doit constituer une réelle alternative à l'usage de l'automobile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :