• LN PCA : compte rendu de la présence de la CM21 sur PACA par TGV développement

    A l’aide de différents témoignages nous avons pu réaliser ce matin, une synthèse des 2 jours passés par la Commission Mobilité 21 sur notre région.

    La 1ere journée à Marseille s’est passée sans aucune discordance, avec un diner au Conseil Régional le soir. Toutes les personnes présentes Elus et autres, ont défendu l’idée qu’il fallait une nouvelle infrastructure ferroviaire, alliant la rapidité et le besoin de l’amélioration du transport au quotidien. Tous ont répété que cette amélioration ne pouvait se faire, qu’avec la construction de cette nouvelle ligne. Le Préfet de région a même évoqué les risques encourus par la région, si rien n’était fait. La Commission a, semble-t-il, entendu tout ce qui a été dit en constatant le consensus des élus. Elle a toutefois évoqué le problème des difficultés de financement, en particulier pour les infrastructures ferroviaires, faisant dire au Médiateur qui a en charge une étude sur les financements possibles de la LGV PACA, que la France était un pays où il y avait de l’argent et que d’autres méthodes de financement, autres que celles pratiquées aujourd’hui, étaient envisageables (emprunts…..)

    Lors de la 2eme journée à Nice, aucune discordance n’a eu lieu si ce n’est le caprice d’ESTROSI et de CIOTTI qui n’ont pas souhaité participer à la réunion à l’Ecole Hôtelière. Ils ont préféré, pour des raisons curieuses, recevoir la Commission en Préfecture. Sur le fond, pas de problèmes, ils rappellent eux aussi que cette nouvelle infrastructure est indispensable.  ESTROSI a aussi rajouté la nécessité de faire des travaux en plus sur Nice Vintimille (ce qu’il avait obtenu sous le Gouvernement précédent). La réunion de l’après midi a permis à la Chambre de Commerce, de rappeler que les besoins des Alpes Maritimes ne pouvaient être résolus que par la construction de cette ligne nouvelle.

    En conclusion, nous pouvons dire que la Commission a bien pris note des difficultés réelles de la région dans le domaine des transports et elle a bien compris, qu’un consensus s’était développé autour de ce projet.

    Quant aux opposants, il y avait 5 personnes devant le Conseil Régional mercredi. A la réunion au Zénith de Toulon la presse n’a montré que la tribune, mais jamais la salle. Allez savoir pourquoi ?

    Dans Nice Matin d’aujourd’hui, le Président VAUZELLE a assuré que le dossier de la LGV PACA avait été mis désormais « au sommet de la pile ». Acceptons en l’augure, et surtout, restons optimistes.

     

    Alain PATOUILLARD et Jean Claude SAPPA

    Association TGV et Développent Var Nice Côte d’Azur

    « LN PCA : Communiqué du 25 Avril 2013 de TGV développementRevenir au ferroviaire … une logique qui gène »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    chateigne
    Mercredi 1er Mai 2013 à 09:40

    je vous trouve votre affirmation "n a montre que la tribune jamais la salle" d un mepris a l egard des associations qui m indigne! ilest plus facile de se battre avec la logistique de l etat que de se battre avec ses simples convictions. il y avait du monde dans la piece. en plus vous devez etre au courant de la disparition -pour le var- des panneaux des oppossants. sur cuges les pins ils ont ete partiellement blanchis!!!!!!!

    je suis sensible a vos dires d autant que je vous croyais capable de comprendre que tgv ou autre nom qui passe dans des zones naturelles (ex versant sud du polje de cuges) et qui partage 2 parcs naturels (st baume calanques) don t le bruit dans

    la "cuvette" qu est la commune sera amplifie par la roche  et detruira definitivement la vie  des habitants et celle des animaux flore des espaces libres.

    se projeter dans l avenir pour nos enfants c est non seulement ne pas leurs laisser des dettes mais proteger leur environnement.

    faites vos trains dans des couloirs de nuisances : autoroutes voies ferres et faites ce qu il faut pour le bruit

    2
    S.P Profil de S.P
    Mercredi 1er Mai 2013 à 15:13

    Le communiqué n'est pas de moi mais de l'association TGV développement Var Nice Cote d'Azur. Ceci dit j'y souscris. Il n'y a nul mépris. La salle était pleine dites vous. Mais combien si on enlève les journalistes ? Moi ce qui m'indigne, c'est que la parole ne soit donnée qu'aux élus et aux associations anti. On fait durer la fable qu'il y aurait d'un coté des élus manigançant de sombres projets et la gentille population représentée par ces associations "anti". Eh bien non, il y a aussi des citoyens regroupés en association favorable à ce projet et qui ne sont pas un "lobby" (parce que ça bien sur ça n'est pas "méprisant" comme terme à notre égard), mais défendent seulement leur conviction et qui pensent au moins autant que vous à défendre la planète l'environnement, l'avenir pour nos enfants et de nos petits enfants, mais concluent différement de vous : "j'aime ma région, je dis OUI à la Ligne Nouvelle".

    Notre association a un grand nombre d'adhérent, mais curieusement la presse n'en fait jamais état. Jamais la presse ne vient à nos AG ni n'en fait la publicité... Alors admettez que nous soyons un peu moqueur sur la "faible représentativité" d'actions dont la presse fait grand étalage dans ses colonnes.

    Mais par dessus tout, ce qui m'indigne, c'est la mauvaise foi dont on fait preuve ceux qui étaient en tribune pour attaquer inlassablement ce projet sur des arguments qui sont TOUS contestables (il va falloir me laisser un peu de temps pour répondre à chacun d'eux). Quand on fait croire qu'il suffirait d'un métro (dixit Lesage) à 17 milliard d'euros pour Toulon (oubliant que la LN, c'est de Marseille à Nice, donc il faudrait comptabiliser le cout d'un métro pour chacune des 3 agglos qui permettent de supprimer les TER sur la ligne existante), de changer la signalisation pour avoir un train toutes les 3 minutes (dixit Didier Cade, en oubliant que le problème n'est pas de rapprocher les trains, mais de permettre aux trains qui ne s'arrêtent pas dans chaque gare (et il en faut, car on ne peut décemment pas faire Marseille Nice en s'arrêtant dans chaque gare) de ne pas être gêné par les trains qui s'arrêtent dans toutes les gares (et il en faut tout autant pour la desserte locale). Or sur 2 voies, faute de téléportation, les trains ne peuvent pas se dépasser. Et c'est bien pourquoi il faut des voies nouvelles donc une Ligne Nouvelle compte tenu de la topographie de la ligne et/ou de l'urbanisme à toute proximité), on trompe les gens qui vous font confiance. On ne fait que retarder l'inéluctable car tous ses portes paroles savent bien que cette ligne se fera ! Ils ne jouent pas la partition que vous croyez entendre et vous dupent au moins autant que certains élus.

    Prenons encore l'exemple de Lamberto, pour qui l'alternative, c'est encore plus de route, de rocade et de contournement routier. On croit rêver ! Ca fait 30 ans que la région s'enferme dans ce paradigme du tout-bagnole, que nos poumons en crêveront, que la saturation se constate tous les jours, et il faudrait poursuivre dans cette fuite en avant mortelle ?
    A l'association TGV Développement Var Nice Cote d'Azur, nous pensons qu'il faut changer de braquet. Et qu'il est également illusoir de croire qu'on pourra diminuer les déplacements. Nous pouvons tout au mieux contenir leur croissance. Et dans tous les cas, il faut une Ligne Nouvelle pour faire face, pour redonner de la capacité au systéme ferroviaire pour les 150 ans à venir. C'est vous dire que nous pensons à nos arrières petits enfants. Je n'ai pas d'aieux dans la région, mais je considère comme mes parents ceux qui ont bati l'unique ligne Marseille Vintimille (et il en aura fallu des sacrifices !) et je suis fier d'eux. Je ne vais pas mesquinement aller comptabiliser quelle dette ils ont legué pour ça, car je sais fort bien que sans cette ligne ferroviaire, le cout aurait été bien supérieur. Eh bien c'est la même chose que nous devons à nos enfants !

    Je voudrais prendre un dernier exemple avec Robert Giraudo, qui parle de LGV gruyère en prenant prétexte du phasage. Mais ne trouvez vous pas que c'est se moquer des gens ? Les mêmes qui trouvaient que "c'était trop cher" vont maintenant reprocher qu'on étale les dépenses dans le temps ? Les mêmes qui criaient à hue à dia, que les gens n'ont pas besoin d'être pressé et opposants résolus à la grande vitesse viennent dire "mais ce projet ne sert à rien car il ne fait pas gagner de temps" ? Les mêmes qui invoquent que ce projet soit-disant pour les parisiens ne sert à rien aux provençaux qui veulent accéder à leur cités (par exemple Marseille ou Nice), viennent raler quand précisément un projet est présenté qui ne va pas changer grand chose au trajet TGV Paris Nice, mais va au contraire permettre à un grand nombre de TER d'accéder à Marseille ou de circuler sur la Cote d'Azur.

    Et d'ailleurs Alex Amberto se moque de vous quand il dit que "si une LGV était une solution à la thrombose, cela est démenti par les faits car de Aix à Marseille, il y a déjà une LGV, or les autoroutes nord de Marseille sont saturées". Car il oublie de vous préciser que la LGV med existante ne va pas jusqu'à Marseille, elles s'arrêtent aux Tuileries. En conséquence, des Tuileries à St Charles, TER et TGV cohabitent sur les mêmes 2 voies, ce qui déjà explique bien des retard et ensuite que le nombre de TER soit insuffisant (et donc que les usagers préfèrent une autoroute bouchée à des TER trop rares et pas à l'heure). Ensuite tous ces TGV et TER arrivent dans une même gare de surface, dont la capacité, compte tenu du nombre de voies à quai, est de 20 trains par heures (pour assurer les TGV vers le nord et vers Toulon Nice, et les TER dans toutes les directions (Aubagne/Toulon, Aix, Vitrolles/Miramas, voies du port/Cote Bleue), ce qui fait un nombre insuffisant de trains sur chaque branche). Il n'y a donc pas d'autres solutions que de construire dessus ou dessous de nouvelles voies à quai. Compte tenu de la sensibilité provençale, il a été choisi de faire dessous, et d'en profiter pour faire une gare traversante. C'est fort cher mais ineluctable. Et d'ailleurs Alex Amberto se moque de vous, puisque cette solution, il l'a approuvé pendant la concertation. Il suffit de reprendre les verbatim de la concertation pour constater que ce qui était demandé par les opposants, c'était la gare souterraine traversante de Marseille, et la 4è voie dans la vallée de l'Huveaune.... soit, précisément ce qui est proposé aujourd'hui !

    Je me demande donc quand cessera cette duplicité.

    Concernant le cas particulier de Cuges Les Pins, vous noterez déjà qu'avec le phasage, il ne se passera rien à Cuges Les Pins avant longtemps (même si Robert Giraudo critique le phasage et préfererait que toute la LGV se fasse d'un coup !). Ensuite l'association TGV développement n'était pas favorable au passage par Marseille, préférant comme vous le signalez justement un passage le long des corridors de nuisances existant donc l'A8 (scénario Aix-Nice dit Cote d'Azur). Comme vous le savez ce scénario a été écarté en Juin 2009 à la suite du rapport Cousquer. Nous en avons pris acte, pour autant cela n'a rien changé à notre analyse quant à la nécessité de cette Ligne Nouvelle. Nous savions seulement que cela n'en rendrait que plus difficile sa réalisation, et par exemple son acceptation par des riverains plus nombreux. Ce n'est pas non plus une raison pour que nous ventilions les peurs infondés véhiculés par quelques irresponsables (comme cela a par exemple été le cas à la réunion d'Aubagne sur le désastre que représenterait la 4è voie).

    Nous avons transmis une note à la Commission Mobilité 21 (disponible sur ce blog) dans laquelle nous faisons état de l'augmentation des couts du projet via Marseille et Toulon et de réévaluer le scénario CDA dans ces nouvelles conditions, quitte à y intégrer une gare souterraine à Marseille. Et si le passage par Marseille s'avère indispensable, nous demandons l'étude d'un scénario où le projet à la sortie de Marseille, rejoindrait au plus vite le couloir de nuisance existant de l'A8. Vous le voyez, nous n'avons rien contre Cuges Les Pins, car dans ces conditions, le passage par Cuges les Pins n'est plus une obligation (possibilité de contourner la Ste Baume par le nord).

    Si le passage par Cuges les Pins s'avérait indispensable (et sachant que ce n'est pas une question qui se pose pour tout de suite dans tous les cas de figures), l'étude des fuseaux présentée dans la concertation en 2011 montre qu'il y a des possibilités de passage en retrait du Polje, que la Ligne ne serait pas visible depuis le village , car encaissée et qu'en conséquence, il n'y aurait pas de nuisances sonores. Je vous invite à vous déplacer sur des lieux où des LGV existent actuellement, même en cuvette, et vous constaterez qu'il n'y a pas le "désastre sonore" proféré par certains : il y a même des endroits où vous seriez surpris qu'une LGV passe à quelques centaines de mètres car vous n'entendrez strictement rien !

    De ce que j'ai compris, la Ligne Nouvelle serait toujours à plus d'1km de n'importe quel point du village de Cuges Les Pins.

    Un autre point positif pour Cuges les Pins de ce projet, c'est que la gare d'Aubagne sera considérablement mieux desservi, et potentiellement par des TGV, évitant ainsi de devoir se rendre à Marseille ou Aix TGV. C'est aussi un point positif pour l'environnement et la qualité de vie qu'il faut prendre en compte.

     

    3
    chateigne
    Mercredi 1er Mai 2013 à 15:50

    je vous remercie pour votre reponse. pour cuges les pins le phasage prevu est sur le versant sud du polje sous les barres de castillon c est des zones agricoles -mais oui- avec des maisons et des entreprises (pension pour chevaux) tout a fait legales quant au bruit je vous invite a venir ecouter les echos entre les parois rocheuses de la dite barre et la st baume vous serez etonne!!!!!

    la ligne ne sera pas à 1km mais dans le village car comme je le repete il y a pas mal de maisons LEGALES  sur le versant sud du polje

     je trouve votrev terme d irresponsable pour les oppossants la aussi d une violence etonnante c est sur c est plus facile quand on ne risque rien que quand on voit sa qualite de vie definitivement perdue et son patrimoine et de fait celui nde ses enfants. 

    il n y aura pas d arret tgv ou ligne etc etc a aubagne donc les personnes impactees n auront que des inconvenients majeurs conclusion c est plus facile vd en parler quand on ne risque RIEN le trace est une erreur economique etvenvironementale

    4
    S.P Profil de S.P
    Mercredi 1er Mai 2013 à 16:40

    Phasage, ce n'est pas passage. Donc je maintiens que dans le phasage prévu il n'y aura rien avant bien longtemps (je crois malheureusement ne pas me tromper en disant qu'on parle de plusieurs décennies), et que un jour peut-être si quelque chose doit se faire entre Aubagne et Est Var, ça pourrait ne pas du tout concerné Cuges Les Pins ni son polje sud.

    Mais si malgré tout le passage est par là, oui, je constate que ça sera les barres de Castillon, mais encaissé. Le bruit se répand en ligne droite depuis l'endroit où il est émis. Du fait de l'encaissement, il part donc en hauteur, et donc n'atteint pas le village. Par village, je veux dire "autour de la D8". A un certain moment, il est quand même légitime de donner la protection des nuisances au plus grand nombre, car compte tenu des autres enjeux, il faut bien passer quelque part (et moi, je ne suis pas nécessairement partisan que ça passe à Cuges ni dans son Polje, au contraire). Eventuellement, les oiseaux auront plus de bruit et je ne doute pas que des études seront conduites sur le sujet (vu que tout mais absolument tout est étudié, jusqu'au moindre triton déplacé.... et après on s'étonne que les projets soient si chers...)

    Je n'ai pas bien compris vos propos sur le bruit. Est-ce à dire qu'actuellement, compte tenu des échos, c'est un tintamarre perpétuel à Cuges les Pins ou au niveau des barres de Castillon ? Donc ça ne serait pas aussi calme qu'on le dit...

     

    J'assume le terme d'irresponsables pour ceux des opposants qui étaient à la tribune. Pas vous, vous me paraissez sincères. Mais eux, je sais qu'ils savent ! Ils ne pourraient d'ailleurs pas développer leur argumentation sans savoir (comment croyez vous qu'Olivier Lesage obtient de RFF des pièces soit disant confidentielles ?). Ils savent qu'il faut cette Ligne Nouvelle pour qu'il y ait + de TER, mais ils disent sciemment le contraire : c'est irresponsable. Le projet en lui-même, compte tenu de la topographie, de l'environnement etc... n'est déjà pas simple, et il font tout pour le retarder, biaiser l'opinion de ceux qui leur font confiance et s'inquiètent légitimement pour leur avenir. Ils n'aident personne à avoir les idées claires, entretiennent de faux espoirs et diffusent massivement des fausses information.

    Arrêt des TGV à Aubagne ? Eh bien vous verrez bien. Je ne le dis pas au hasard. Et je sais là encore que ceux de la réunion d'Aubagne qui ont prophétisé tous les malheurs dans la vallée de l'Huveaune si le projet se fait ne l'ont pas dit. A votre avis, pourquoi ? Quels sombres intérêts cachent-ils ?

    Qu'en savez vous que je ne risque rien ? Il y a actuellement les travaux de la 3è voie Antibes Cagnes. Je vis à coté, donc je les subis. Actuellement, j'ai la chance de ne pas avoir de nuisance routière. J'entends le bruit des trains. A partir de fin 2013, j'entendrais encore plus le bruit des trains car il y en aura +. Mais je ne vais pas m'en plaindre, je sais que ailleurs, et même si c'est diffus, d'autres gens vont bénéficier d'une réduction des nuisances routières. Alors tant pis pour moi, si je dois assumer en échange une augmentation des nuisances ferroviaires et même si je n'aurais pas de réduction des nuisances routières vu que je n'en ai actuellement pas (difficile que ça diminue). Je ne vais pas non plus, comme certains le font, réclamer des murs anti bruit gigantesques (qui par ailleurs viendrait bousiller le paysage) ou un enfouissement des voies, car je sais que cela couterait fort cher et qu'il y a bien d'autres besoins à satisfaire en priorité.
    Par contre, je subis actuellement les nuisances de l'aéroport de Nice. Eh bien celle là, j'aimerais bien qu'elles diminuent, et si la LGV y contribue, tant mieux. Ou à tout le moins que ces nuisances servent à des déplacements en avion qui ne peuvent pas se faire autrement, donc vers l'international, et pas pour des déplacements intérieurs à la France sur lesquels le train devrait être une solution (mais sachant qu'actuellement, en 4h de train depuis Nice, on ne dépasse, ni Nimes, ni Valence, il est très compréhensible que les gens prennent l'avion)

    5
    chateigne
    Mercredi 1er Mai 2013 à 18:08

    votre utilisation du paradoxe me derange le versant sud est une zone parfaitement calme sauf parfois avions,  chasseurs ,  quad, motos etc est c est la ou on peut evaluer le risque

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :