• Ligne Nouvelle Marseille-Nice : un petit pas en avant

    Communiqué de presse

    Lors du Conseil d'Administration qui s'est tenu le vendredi 20 Décembre aux Arcs-sur-Argence, l'Association TGV Développement Var Nice Côte d'Azur a fait le point concernant le projet de ligne nouvelle en PACA et a acté le report aux calendes grecques de cette nouvelle infrastructure ferroviaire dont la nécessité et l'urgence sont pourtant incontestables, et qui contrairement aux conclusions du débat public de 2005, ne desservira pas Nice dans la prochaine décennie.

    Bien que la Commission Mobilité 21 ait reconnu les difficultés des déplacements sur la région PACA, c'est avec une grande amertume que le Conseil a constaté que le projet avait été réduit à sa plus simple expression pour le court terme et que les réponses aux besoins allaient être étalées jusqu'au delà de 2050, sous prétexte de contraintes financières. Au diable la pollution routière, les émissions de CO2, les risques d'accidents, les pertes de temps, la transition énergétique... Les habitants de PACA en subiront ainsi les inconvénients et les conséquences pendant quarante ans et plus.

    La priorité dite n°1, ne sera pas réalisée avant 2030, alors que nos infrastructures sont déjà saturées : elle est minimaliste et la date prévue est trop lointaine. Les travaux consisteront à un bout de ligne entre le nord de Marseille et Aubagne avec une nouvelle gare sous Saint-Charles et une bouclette entre Cannes et Nice-Saint Augustin, sans la moindre ligne nouvelle entre Aubagne et Cannes.

    Quant à la priorité 2 à réaliser pour 2050, elle demeure hypothétique. Elle consisterait à la réalisation du tronçon Aubagne-Toulon centre, coûteux et peu justifié et d'un tronçon entre Est-Var et Cannes qui ferait enfin gagner 45 minutes en désenclavant les Alpes Maritimes.

    Quant au chainon manquant entre Toulon et Est Var : rien de prévu avant 2050.

    L'Association TGV Développement Var Nice Côte d'Azur :

    • Salue les conclusions globales de la Commission Mobilité 21 concernant les besoins ferroviaires de la région PACA, qui reconnait le bon sens des recommandations que l'Association fait depuis le début,
    • Salue le bien fondé de l'urgence accordée aux nœuds marseillais et azuréens,
    • S'insurge contre l'abandon d'une ligne nouvelle continue entre Marseille et Nice,
    • Dénonce les limites de l'enveloppe de la priorité n°1
    • Exige qu'au minimum la liaison Cannes-Est Var soit incluse dans la priorité 1,
    • Confirme qu'il est évident que la liaison Aubagne-Est Var ne doit pas passer par Toulon mais doit être directe avec une gare vers Brignoles au croisement de la ligne Carnoules Gardanne,
    • Rappelle enfin que le Gouvernement n'hésite pas à relancer ailleurs en France différents projets de LGV au-delà de ce que recommandait la Commission Mobilité 21 (Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Dax, Paris Lyon par le centre de la France et très récemment Montpellier Perpignan...) et demande pourquoi PACA devrait être la seule région où s'applique toute la rigueur financière des conclusions de la Commission, alors même que cette commission a souligné l'importance du projet de LN PCA devant être priorisé dès que les conditions financières seraient réunies

    J'aime ma région, je dis oui à une ligne moderne et efficace, le plus rapidement possible

    « 2014, avec une Ligne Nouvelle en Provence Côte d'AzurLettre au préfet de la région PACA »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :