• LGV PACA : interview Préfet et Stop TGV Coudon sur France 3

    Suite à la réunion préfet-association du 17 Octobre à Marseille, France 3 a fait une interview du Préfet Hugues Parant, et un reportage où intervient le réprésentant de stop TGV Coudon Olivier Lesage, qui attendait en gare de Toulon... un TGV !

    Ci-dessous un lien et un transcript de ce qui se dit, puis quelques commentaires sur les incohérences des opposants... qui n'acceptent pas d'être pris en otage par la vérité

    Télécharger « fr3-regional-19octobre2012.mp4 »

    Journaliste : Un autre sujet, un sujet structurel qui concerne toute la région, presque un serpent de mer, la Ligne ferroviaire à Grande Vitesse qui relierait Barcelone à l'Italie via Marseille et Toulon, on la croyait abandonnée et puis le Préfet du Var [Paul Mourier] a envoyé une lettre aux Maires de son département, ça a relancé un petit peu la polémique : alors, qu'en est-il de ce projet, est-ce qu'il revient sur les rails en quelque sorte ?

    Hugues Parant : Ecoutez, le préfet du Var a envoyé [cette lettre] à ma demande, comme le préfet des Alpes Maritimes, et comme moi-même d'ailleurs. Nous avons tous reçu les Maires de ce qui était le tracé. Nous leur avons expliqué la chose suivante : peut-être le dossier a été mal présenté et l'idée qu'il s'agissait d'une ligne exclusivement à grande vitesse n'intéressait que les gens intéressés à la grande vitesse. Or ça révèle quand même la nécessité absolue de rénover notre système de proximité. Les gens prennent le train aujourd'hui : ils ne peuvent plus monter dans les trains. Les gens roulent en voiture, majoritairement car ils ne peuvent pas faire autrement : ils ne peuvent plus avancer sur les autoroutes. Imaginez ce qu'il va se passer dans 20 ans !

    Journaliste : Est-ce qu'il y a une volonté de l'Etat de faire aboutir ce projet ?

    Hugues Parant : Aujourd'hui, il y a une volonté de l'Etat de hiérachiser l'importance des projets, il y en a 15 en France : l'Etat ne pourra pas tout financer, le ministre l'a dit, par conséquent, il demande à une commission parlementaire de les hiérarchiser. Si nous perdons cette bataille là, nous ne sauront pas financer la rénovation des TER. Car il ne faut pas oublier que sur le même rail aujourd'hui passe le fret, le TGV, le TER grande vitesse, le TER petite vitesse.

    Journaliste : alors on reste sur ce sujet, je voudrais vous faire écouter la réaction d'un opposant à cette ligne et vous réagirez après

    Olivier Lesage : Le nom change, l'étiquette change, on va désormais l'appeler "réseau de transport intégré", ça veut pas dire grand chose, à notre avis, c'est pour maquiller le projet LGV PACA. Les contraintes restent les mêmes. On reçoit une documentation, comme vous voyez là très fournie [il montre le dossier présenté en préfecture, de la DREAL, la congestion etc...], donc on voit bien que le projet accélère et ça nous fait très peur, car aujourd'hui, on a une thrombose, on a une asphyxie pour accéder à nos villes. On a besoin de transport en commun de proximité. Et mettre tout notre argent dans un projet qui est inutile puisqu'il va relier nos cités alors qu'on a un problème d'accès à nos cités, c'est complètement incohérent !

    Journaliste : En quelques mots, est-ce que l'Etat est toujours derrière ce projet ? Est-ce qu'il va le financer ?

    Hugues Parant : Encore une fois, une commission est faite pour arbitrer et hiérarchiser. Le gouvernement décidera, je ne peux donc pas m'engager moi. Je dis simplement à tout ceux qui s'opposent, et votre président d'association Monsieur Lesage représentent sans doute un certain nombre de personnes de très bonne foi. Mais s'il représente aujourd'hui les personnes qui passent 6 jours par an sur les routes et en 2020, 12 jours par an dans leur voiture, alors dans ce cas là, le jour où ces gens se réveilleront et comprendront qu'un certain nombre d'associations n'ont pas vu que, grâce à une Ligne Nouvelle, on pouvait libérer complètement le trafic des TER. On comprendra pourquoi entre Hyères et Toulon, car c'est ça qui est en jeu, on ne pourra jamais faire plus de 2 train [par heure] [sans LGV] alors qu'on pourrait en faire 6 en 2020 [avec la LGV]

    Journaliste : Bien sur, il y a un arbitrage à faire entre l'intérêt général et l'intéret de certaines associations.


    Dans une locale France 3 Toulon, Didier Cade (représentant la coordination anti LGV PACA) et Olivier Lesage réagisse (chacun notera cette curiosité que les journalistes tant de la presse écrite qu'audio-visuelle ne parviennent que très rarement à avoir sous la main des représentants d'associations non hostiles au projet, qui ne manque pourtant pas de communiqués de presse... rarement repris)

    Journaliste : On ne parle plus de LGV PACA désormais, mais de Réseau de Transport Intégré ou RTI. Cette nouvelle appellation a vivement fait réagir les associations anti LGV  [on voit de nouveau Didier Cade et Olivier Lesage devant un ignoble TGV destructeur qui ravage la provence sans lui être utile.... mais qui s'arrête pourtant à Toulon !] reçues mercredi [17 Octobre] par le Préfet de Région. Leurs représentant se disent tromper et demandent aux Maires du Var qui seront réunis demain [Samedi 20 Octobre] à Roquebrune sur Argens de se positionner

    Didier Cade : On souhaiterait que les Maires soient prudents : ne pas signer et s'engager sur des actes qui vont notoirement indiqué au gouvernement qu'il faut positionner cette LGV.

    Olivier Lesage : Aujourd'hui, il y a un tour de passe-passe, on maquille le projet, on fait un nouveau projet de LGV PACA, mais aujourd'hui, études à l'appui, les associations prouvent que ce nouveau projet de LGV PACA ne répond pas aux besoins des habitants de PACA. Ce nouveau projet tel que le Préfet de région veut l'imposer n'a aucune utilité sociale pour les habitants de PACA. On lui oppose donc un refus.


    Commentaires :

    Je ne doute pas que les interviews ont été coupées au montage, donc le cas échéant, les intéressés pourront complèter (mais c'est déjà mieux que les interviews des associations d'usagers et de soutien au projet qui ont, soit été censurées, soit n'ont même pas été réalisées).

    Olivier Lesage dit "Ce projet est inutile puisqu'il va relier nos cités alors qu'on a un problème d'accès à nos cités, c'est complètement incohérent !" ==> Ignore-t-il qu'il y a des gens qui ont BESOIN de relier les cités entre elles ? A-t-il déjà pris le TER PACA intercité Marseille-Toulon-Carnoules-Les Arcs-StRaphaël-Cannes-Antibes-Nice ? Il a sans doute eu la chance de ne jamais se faire refuser l'accès à bord, ni de faire le trajet debout pendant 2h30, faute de place assise (au moins sur ce plan là, la LGV réduira le calvaire des usagers debout à seulement 1h !). C'est bien une preuve que ce besoin ferroviaire existe, et qu'il est aujourd'hui très mal satisfait ! Du coup les gens qui se déplacent entre les cités en voiture, faute de mieux, finissent bien par devoir ACCEDER aux cités. Et alors l'alternative ferroviaire consistant à RELIER nos cités est bien une solution aux problèmes d'ACCES aux cités.

    Ensuite l'accès ferroviaire aux cités est lui même bloqué. Exemple Toulon : il n'y a que 2 voies ferroviaires (une par sens), sur lesquelles doivent se mélanger les TER, qu'on aimerait bien pouvoir faire s'arrêter aux gares de La Garde, Ste Musse, l'Escaillon. Et des TGVs qui arrivent juste derrière (non pas à toute vitesse, mais à la vitesse normal d'un train qui ne s'arrête pas partout donc ~140km/h). Et tout ceci fait donc qu'il est impossible de mettre beaucoup de TER, par exemple 8 par heure (4 pour Sollies-Pont Carnoules, et 4 pour Hyères), puisqu'il faut bien en même temps faire circuler quelques TGV vers Nice (et là encore la SNCF doit restreindre ses ambitions, il y aurait une clientèle pour faire circuler 4 TGV par heure, mais elle doit se contenter de 2 et parfois voler le sillon du TER intercité). Il n'y a donc qu'un TER par heure entre Solliès-Pont et Toulon, et il ne pourra en être autrement, tant qu'on ne réservera pas aux TER la ligne existante (et pour ça il faut bien faire circuler les TGV sur d'autres voies). C'est évidemment insuffisant pour convaincre de nombreux usagers de prendre le train pour ACCEDER à la cité de Toulon.... d'où les problèmes de congestion actuelle. Qui serait résolu avec le "systeme de transport intégré" et la Ligne Nouvelle proposée par le Préfet. Monsieur Lesage, c'est votre cohérence qui est difficile à cerner ! Souhaitez-vous qu'il y ait ad vitam eternam un seul TER par heure entre Solliès Pont et Toulon. Et si vous en souhaitez plus comment faites vous circuler les TGV qui doivent aller à Nice ? Evidemment, l'accès à la gare de Solliès-Pont n'est pas celui qui pose les problèmes de congestion les plus dramatiques. 

    "Aujourd'hui, études à l'appui, les associations prouvent que ce nouveau projet de LGV PACA ne répond pas aux besoins des habitants de PACA (...) et n'a aucune utilité sociale pour les habitants de PACA. On lui oppose donc un refus" ==> je suis particulièrement impatient de lire cette "preuve par les études", dont je ne doute pas qu'en toute transparence, l'association d'Olivier Lesage mettra à la disposition du public.
    - En quoi un projet qui va permettre de multiplier par 4 l'offre TER n'a aucune utilité sociale ?
    - En quoi un projet qui va permettre à des étudiants de rentrer rapidement chez eux le week end, quand ils étudient à un endroit de la région mais que la famille vit à l'autre bout, est-il inutile socialement ?
    - En quoi un projet qui va réduire la thombose, la congestion sur les routes et autoroutes, la pollution et permettre une mobilité DURABLE, n'a aucune utilité sociale ?
    - En quoi un projet qui va réduire les nuisances sonores auxquelles sont exposées les riverains des aéroports, des autoroutes et de la ligne classique actuelle n'a-t-il aucune utilité sociale ? (sachant que la Ligne Nouvelle aura la possibilité de s'éloigner au mieux des bassins de vie, d'être enfoui etc... et le bilan sera donc positif pour la région (traduit en terme monétaire sur 50 ans actualisés à 4%, c'est même un gain (diminution de la pollution, de l'effet de serre et du bruit, de 1.3 milliards d'euros)

    « Comment financer la LGV PACA ? Le chiffre du jour : 811. Des milliards de kilomètres ou de centimes LGV PACA : Colloque de Toulon du 27 Octobre entre associations favorables à une nouvelle infrastructure ferroviaire »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    sillar
    Lundi 22 Octobre 2012 à 22:40

    Salut,

    je me demande comment les antis-lgv peuvent encore tenir leurs positions plus que... contradictoire. Comment veulent-ils dévelloper les TER sur une ligne où il n'y a plus de sillon? Et surtout, comment osent ils dire que la LGV n'a aucune utilité sociale pour les habitants de la région? Comment osent ils dire, surtout à une époque ou on ne parle que de mobilité dans le monde de l'entreprise ou pour les études, que personne n'a besoin de se déplacer entre les métropoles? Il n'y a qu'à voir le nombre de voitures qui traverse la région sur les trajets Nice - Aix/Avignon, sans compter les trajets Nice/Toulon ou Nice/Marseille.

    A l'heure ou l'on parle de désertification des zones rurales, une LGV pourrait aussi permettre le développement du centre var, en attirant une population qui souhaite être près de son travail en temps de trajet tout en habitant loin des zones urbaines denses.

    A l'heure ou l'on parle d'écologie, on bloque un projet qui pourrait permettre un report de la voiture vers le train sur les trajets longues distances vers la côte d'azur, mais qui bloque aussi le développement des TER et du fret.

     

    Concernant Hugues Parrant, l'heure des décisions doit arriver. Quelle type de ligne (lgv ou non), quels tracés (MDS ou plus réaliste), quelles déssertes (avec TERGV ou non), quel prix et quelles dates. A force de tourner autour du pot, on envoie au grand public le signal qu'on semble cacher quelque chose.

    Enfin je finirais en disant que malgré les blocages de l'époque, la LGV Med est aujourd'hui un outil qui semble faire l'unanimité, et qui est rentré dans les moeurs. Je suis persuadé que si la LGV PACA se fait un jour, il en sera de même.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :